Une question de maîtresse

Article : Une question de maîtresse
23 septembre 2015

Une question de maîtresse

Les sentiments humains sont à la fois si beaux et vilains. Un cœur aimant est capable de grandes choses, de même qu’un cœur blessé… Chaque couple a son histoire et chaque couple a ses codes… Ici en Afrique, les femmes font face à une infidélité « tolérée ». L’infidélité masculine est acceptée, voire promue par les familles et les sociétés. A la polygamie et aux nombreuses naissances, la jeune génération reste mesquine et propose une infidélité, des méthodes contraceptives et l’avortement. Nous pouvons, et nous devons même dire comme le chimiste français Lavoisier « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ».

 

couple

Mais chaque transformation est accompagnée de minimes changements. Aujourd’hui une jeune fille a le choix entre être Madame et Maîtresse. D’aucunes préfèrent la place de Madame,pour être l’officielle, porter une bague et le nom. Certaines, la place de maîtresse, pour être celle qui est choyée. Mais oui, on ne peut pas perdre à la fois le nom et l’argent! ni avoir à la fois l’honneur et la richesse…

Il arrive que ces épouses ignorent ou connaissent l’existence de la maîtresse. et il arrive que de sulfureuses rencontres aient lieu entre ces dames. Bien loin de mettre le monsieur devant les faits, ou battre la retraite, ces dames s’échangent plutôt des coups de poings, dignes de grands lutteurs, une façon de décharger leur cœur, sans jamais penser à la rupture. Mais il y a maîtresse et maîtresse.

Les gentilles maîtresses sont celles qui se contentent de l’argent et de l’amour que leur donne votre mari. Elles ne lui font pas de gosses et elles ne lui demandent pas de divorcer avec vous. Bien au contraire, elles l’encouragent à être un mari respectueux et un bon père de famille. Elles ne se moquent pas de vous et elles ne cherchent pas la bagarre.

Les vilaines maîtresses sont celles qui désirent la place d’épouse en plus de la leur. Elles vous envoient un message et vous menacent. Elles réclament de vos maris, le divorce et de vous abandonner vous et vos enfants. Elles s’exhibent avec vos maris et tentent de vous humilier.

Je n’apprécie pas ces maîtresses dont l’épouse peut être la mère, et ces bastonnades entre rivales. J’ai vu des maîtresses être battues comme de petites filles par l’épouse et des épouses se faire bastonner à cause d’une maîtresse.

Loin de moi de critiquer l’une ou l’autre ou encore le tiers, mais à chaque maîtresse qui pose un acte, demandez-vous si vous ne pourriez pas faire mieux. Il s’agit d’une question de maîtrise devant une maîtresse!

infidele

Partagez

Commentaires

renaudoss
Répondre

Je trouve particulièrement le rôle presque "passif" de l'homme dans cette affaire maitresse.