Par rapport à la religion

Article : Par rapport à la religion
17 octobre 2015

Par rapport à la religion

J’espère que cet article ne choquera pas beaucoup et que la plupart des nôtres auront ce dépassement désiré et sauront remettre en cause leurs préjugés.

La question de la religion est extrêmement puissante aux yeux des êtres humains. Toute sa signification se trouve dans le Larousse qui le dit bien « La religion est un mode de vie ». Et ce mode de vie si puissant est le moyen trouvé par l’humain pour être uni à son créateur. Il est même devenu le leitmotiv, le soubassement des vies entières, le critère essentiel dans le choix du conjoint et des amis.

Toute religion devrait amener ses fidèles à s’intéresser aux autres, fidèles de la même religion ou non. Il existe une pluralité de croyances qui véhiculent bon nombre de valeurs communes : la foi en Dieu, la charité, le respect de l’autre… Malheureusement pour certains extrémistes l’autre, celui qui n’a pas la même religion, est l’ennemi à combattre. La religion est ainsi détournée est devient source de division comme on a pu le constater dans le passé et aussi de nos jours.

Quant à la question de savoir quelle religion choisir, je crois que la réponse m’a été donnée par une amie à qui fut posé cette question : « Pourquoi est tu catholique ?- Je crois que c’est une chance, c’est ce qui me convient ».  Je pense que chacun devrait choisir sa religion par rapport à sa personnalité et des éléments de cette religion qui lui permettraient de devenir chaque jour un être meilleur.

Chaque religion a sa spécificité. L’Église catholique est une église où la tradition et l’expérience des aînés comptent. Le protestantisme se réclame être la religion du libre arbitre (et pourquoi pas du chant ?), l’islam est la religion des personnes qui tiennent à leurs principes…

Chacun à son niveau, suivant sa personnalité a le choix d’être là où il faut et comme il faut, c’est-à-dire avec ferveur. L’important c’est juste celui d’avoir une bonne religion et que l’amour règne entre nous.

Signé : une catholique dans l’âme!

crédit photo: facebook.fr
crédit photo: facebook.fr
Partagez

Commentaires

Fotso Fonkam
Répondre

Les religions, c'est une question épineuse en effet. Mais je m'étonne que tu dise qu'il y a des bonnes et des mauvaises religions pourtant, autant que sache, toutes les religions s'appuient sur les mêmes principes, autant le catholicisme que le protestantisme, et même l'islam que tu qualifie à tort de "religion des personnes « radicales »". Dans toutes les religions on récompense le bien et punit le mal. Partout on prône respect, amour et tolérance. Je pense qu'il faudrait faire la différence entre ce que le livre saint dit et ce que les homme font. Je crois qu'il faudrait pouvoir correctement interpréter les symboles et allégories contenues dans les livres saints.

Pourtant, je suis d'accord sur un point: la religion est un mode de vie. Mais dites-le à ces « hommes de Dieu » qui escroquent les fidèles, deroutent et engrossent les filles autours de nous, et le dimanche prétendent qu'on doit faire ce qu'ils disent et non ce qu'ils font.

Judith Gnamey
Répondre

Cher Will, je répondrai de la façon la plus simple à ton avis. La lecture même du coran, le livre saint des musulmans nous montre combien dans cette religion les principes sont fermes et arrêtés. Il ne s'agit pas d'un jugement, il s'agit d'un constat. L'islam c'est du A ou A.

Habemus Imam
Répondre

2 choses :
il y a des relativités sur l'islam. Ce n'est pas forcément du A ou du A. Dans les religions monothéistes, les livres saints sont soit, pris au pied de la lettre, soit sujet à des interprétations. Dans l'Islam, Le wahabbisme (présent en Arabie Saoudite) interprète littéralement le coran (du A ou du A). Mais le soufisme, recherche les codes et les contenus sacrés, cachés derrière les textes du coran; un certain élan vers la sagesse. Les deux courants s'opposent. d'autres courants s'y ajoutent.

Ensuite le choix de ne pas choisir de religion. Comme moi je le fais depuis quelques années. Je veux être animiste quand je vais voir les animistes. Chrétien, quand je vais voir les chrétiens, voire même musulman ou bouddhiste quand je vais voir les bouddhistes. En partant du fait qu'aucune religion n'est mauvaise, puisque aspirant toutes vers l'acquisition du bien-être par l'humain par devers ses dieux (polythéistes) ou son Dieu (monothéistes) d'où d'ailleurs l'importance de la prière. Une certaine richesse culturelle découle d'ailleurs des différences de religion par le fait que les manières de prier et d'opérer les sacrifices diffèrent d'une culture à l'autre, d'une civilisation à l'autre. Les objectifs sont communs, les moyens pour y arriver sont différents. Ne doit-on pas y voir une certaine beauté du monde dans cette multiculturalité.

Enfin, pour en venir au catholicisme, il apparaît comme une grande escroquerie échafaudée à partir d'autres religions qui avaient déjà connu leurs heures de gloire. Le catholicisme a brillamment grappillé tout ce qui était bon à prendre chez les égyptiens et les romains et les a réunit en seul Dieu. Et depuis 2000 ans ça marche ! même sur Judith Gnamey ! lol !
Nous dont la religion est de ne croire en rien, nous nous sentons minoritaires quand vous ne parlez pas de nous ?

renaudoss
Répondre

La plupart des personnes pratiquent une religion parce qu'il sont nés dedans, c'est la religion de leur père, celle qui s'est hybridée à leur mode de vie, toute justification théorique est postérieure à cette réalité radicale, justification le plus souvent assez faible quand on creuse.

Du reste, la catégorisation "Catho, Protestant, musulmans" ici me semble très facile, trop. Il n'y a pas un Islam mais des islam, presque autant qu'il y a de variante du christianismes. Il y aurait du reste beaucoup à discuter, mais on ne saurait le faire dans les limites de cette esquisse, en une autre occasion peut-être.