Quand la mort emporte un être aimé…

Il y a de ces jours qui vous resteront à jamais, dont votre mémoire ne s’effacera pas.

Je prends la plume pour m’épancher, pour exorciser mon coeur de la douleur, de la tristesse profonde qui le pétrit…

Mon coeur saigne d’avoir perdu quelque chose de plus grand que moi : la vie d’un être, d’un être aimé…

Ma petite nièce, si belle, si petite, si unique…

Crédit photo: www.lapresse.ca
Crédit photo: www.lapresse.ca

La mort l’a arrachée de mes propres mains, impuissante spectatrice de la fin d’une vie…

Il me reste cette sourde douleur, que l’on ne peut saisir…

Elle secoue mon être et tout ce que je peux dire, c’est « j’ai mal… »

1 commentaire sur “Quand la mort emporte un être aimé…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *