Je respecte l’homosexuel qui s’assume !

 

Pixabay.com
Pixabay.com

Tout découle d’un fait, d’un regard nouvellement posé. Et celui-ci part d’un regard posé sur l’homosexualité, un regard critique sur l’homosexualité en Afrique et des discussions sur Facebook, où il est courant d’observer des Africains s’insurger et menacer les personnes pratiquant l’homosexualité. Beaucoup d’Africains se complaisent à dénigrer l’homosexualité et à affirmer qu’il s’agit d’un phénomène  » importé « , d’un « dérèglement de Blancs ». Bien de présidents à l’instar de Robert Mugabe du Zimbabwe s’attirent les affections des populations en exprimant fermement leur mépris des homosexuels.

 » Si cela ne tenait qu’à moi, je m’assurerais qu’ils aillent tout droit en enfer pour y pourrir « . Robert Mugabe

 

 

crédit Photo: Banque d'images Google
Crédit Photo: Banque d’images Google

Mais il nous faut, tôt ou tard, ouvrir nos grands yeux et admettre que l’homosexualité est aussi vieille que l’Afrique et réellement présente; et qu’elle a toujours existé dans toutes les civilisations et n’est point l’apanage d’une civilisation en particulier. Beaucoup de vieux ouvrages africains font une allusion légère à cette pratique sans la nommer et en l’habillant de « grande amitié ».

Ici au Togo, la majorité des parents ferment les yeux sur cette tendance sexuelle de leur progéniture, d’autres réprimandent durement des enfants considérés comme des  » personnes anormales « . Résultat; les homosexuels sont contraints de composer. En public, il se montre avec une personne du sexe opposé. En  » secret « , ils vivent avec quelqu’un d’autre. Une personne qu’ils utilisent parfois, voire qu’ils exploitent.

La législation togolaise quant à elle reste muette sur l’homosexualité, mais il est prévu des sanctions aux personnes portant atteinte à la morale. Le législateur sanctionnera donc la personne qui se livre à des actes d’homosexualité en public.

Dire qu’il existe peu d’Africains homosexuels, c’est se voiler la face. Les homosexuels africains sont contraints par la société à être des bisexuels.

Mais de la notion globale d’homosexualité, il est à mon avis important de distinguer deux choses : la pratique homosexuelle et l’homosexuel, car il s’agit de deux notions bien différentes.

  • La pratique homosexuelle : celle qui consiste à poser des actes d’homosexualité soit par affinité naturelle ou par curiosité.
  • L’homosexuel : une personne qui a des affinités pour l’homosexualité et qui peut ou ne pas la pratiquer.

Et bien d’individus souffrent dans leur personne d’être homosexuel à cause du regard de la société. Je vous recommande ici vivement le témoignage d’Abdellah Taia, Homosexuel, envers et contre tous .

 

crédit photo: fr.ossin.org
crédit photo: fr.ossin.org

 

Pourquoi j’écris cet article?

La première raison est évidente, pour donner mon point de vue et la donner pleinement; c’est bien là l’avantage de bloguer; mais au-delà de cela, pour moi qui me suis à plusieurs reprises fait draguer par une lesbienne, moi, qui ai déjà servi de « couverture » à un homosexuel qui ne s’assume pas publiquement, pour moi qui connais la souffrance de ces homosexuels qui souffrent des récriminations et des menaces de mort à cause de leur tendance; oui, souffrance car certains homosexuels sont malgré eux, attirés vers cette pratique; bref, il s’agit tout simplement d’en parler…

  • En parler pour que les Africains sachent que l’homosexualité est une réalité en Afrique et on a pas eu besoin de colons pour la connaître
  • Demander aux homosexuels de s’assumer pleinement et de ne point profiter des sentiments des autres
  • Vous demander de rejoindre ce point de vue qui est aussi celui des églises catholiques, protestantes et orthodoxes, celui d’aimer l’homosexuel, comme étant une personne créée à l’image de Dieu, un frère à aimer, car  » Celui qui aime son frère demeure dans la lumière  » 1 Jean 2, 10 ; de ne point l’accuser mais plutôt accuser la pratique homosexuelle, une pratique contre-nature et qui ne permettra point la pérennité de notre espèce. Il ne s’agit pas de vous endoctriner mais de vous inviter à apprécier et à rejoindre un point de vue pertinent.
  • Et à ceux qui affirment qu’ils œuvrent, persécutent et tuent, contre l’homosexualité pour Dieu, je vous invite à lire :  » Ne savez-vous pas que les injustes n’hériteront point le royaume de Dieu ? Ne vous y trompez pas : ni les impudiques, ni les idolâtres, ni les adultères, 10 ni les efféminés } Homosexuels], ni les infâmes, ni les voleurs, ni les cupides, ni les ivrognes, ni les outrageux, ni les ravisseurs, n’hériteront le royaume de Dieu »  1 Corinthiens 6:9-10. Il est donc clair que pour Dieu, il n’existe point de différence entre un homosexuel, un menteur et un fornicateur.

Il serait réellement dommage qu’un lecteur confonde cette assertion comme une invitation à approuver l’homosexualité!!! NON. Je m’y oppose, mais l’homosexuel est mon frère, un humain et je le respecte comme tel. Je m’oppose aussi à l’adoption d’enfants par des couples homosexuels, car la famille est le moule de l’individu et nos enfants ne doivent pas être et éduqués dans cet environnement. Approuvez ou non, mais reconnaissez que sans hétérosexualité, même en laboratoire, on ne fabrique pas d’enfant. Deux spermatozoïdes ne font pas d’enfant et encore moins deux ovules!

 

Mais cessez de jeter la pierre, le respect dû à la personne, le respect de ses choix doivent être donnés à l’homosexuel!

 

14 thoughts on “Je respecte l’homosexuel qui s’assume !

  1. Je comprends ton point de vue que je partage partiellement d’ailleurs.
    Personnellement, je suis indifférent aux homosexuels, tant qu’ils n’essaient pas de m’imposer leurs pratiques.
    Au Cameroun, par exemple, l’homosexualité est punie par la loi, au même titre qu’un vol, ou bien un meurtre. Chez nous, on ne saurait se vanter d’en être un. Mais en pratique, c’est le contraire: il y a des bars où la clientèle est essentiellement homosexuelle ici à Yaoundé !

    Bref, je crois que pour le moment l’homosexualité est réprimée en Afrique parce qu’elle constitue un frein à l’évolution sociale de certains individus. Imagine: pour avoir un emploi ou bien être promu, on exige à un homme des rapports homosexuels. Ça arrive ici chez moi, au Cameroun. Après ça, on ne doit pas s’étonner de voir la population hétéro réagir violemment face à l’homosexualité (j’ai un billet en chantier dessus).
    C’est important de donner ton avis sur la question, certains seront édifiés sur la question par tes arguments.
    A bientôt

  2. Tu fais bien de tenter de briser le tabou. Au fait peux tu citer ces ouvrages africains dont tu parles?La question de l’homosexualité m’interpelle en tant que défenseur des droits humains. Ce sur quoi on s’accorde est que tous les hommes ont les mêmes droits qui doivent leur être reconnus indépendamment de l’orientation sexuelle.
    Reconnaitre leurs droits en tant qu’êtres humains oui mais quant à leur accorder le droit du mariage c’est autre chose. Je pense que beaucoup de pays africains ne sont pas près d’accepter ce phénomène. Macky Sall l’a d’ailleurs dit clairement à Obama à Dakar.
    Si l’homosexualité est une infraction dans nos pays, la violence contre les homosexuels l’est aussi. Il faudra éduquer la société pour qu’elle comprenne que le refus de l’homosexualité ne doit pas conduire à l’exclusion sociale et à la haine.

  3. La question est bien plus subtile que ça, et va au delà de ce que nous pensons de l’homosexualité en elle-même, c’est bien plus subtil et profond que ça
    Pour ma part, je n’aime pas la chose, je la méprise, mais ce que quelqu’un fait dans son intimité ne m’intéresse guère, à juste titre. Cela ne me regarde pas et je n’ai aucun droit là dessus. Et je ne vais pas me mettre à nier les qualités humaines introinsèques d’une personne à cause de ses gouts en matière de sexe.
    Ceci étant, il est inécessaire de faire le distinguo entre le « quant à soi » et les choses qui dépassent chaque personne, et l’attaque violente des fondements de sociétés par un certain lobby gay.

  4. Et il y a beaucoup beaucoup d’autres aspect dont il faudrait discuter, on ne saurait le faire dans les limites congrues de ce commentaire, je le crains.
    Parce que ça va bien au delà de si on aime l’homosexualité ou pas, ou de cette chose, stupide par moments, que l’on nomme « l’homophobie ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *